Cash, lecture, 2'

Lecture du texte "Cash", par François Rojas (dit Paco) dans le cadre du workshop "Happy Sit-Crisis", Toulouse, 2016

Depuis le mois de juin j'ai commencé à jouer au Cash, un des jeu à gratter de la Française des Jeux. C'est une amie qui gagne tout le temps qui m'a donné envie d'en acheter. J'ai beaucoup réfléchis avant de me lancer et puis j'ai acheté mon premier Cash dans un kiosque à la sortie d'une gare. Le type avait l'air d'en vendre régulièrement. Je lui ai demandé si finalement m'acheter un ticket Millionnaire ne serait pas plus rentable, mais il m'a redirigé vers le Cash, parce que le Millionnaire était quand même à 10 euros. Vu ses conseils, je me suis dit que c'était quelqu'un de sûr et de fiable à ce niveau. Une fois mon ticket entre les mains et mes 5 euros entre les siennes, je lui ai demandé combien il avait déjà réussi à gagner au Cash. C'est là qu'il m'a annoncé qu'il n'y avait jamais joué. J'ai donc perdu.

En juillet j'ai acheté mon deuxième Cash, dans un bar-tabac où j'avais repéré plusieurs joueurs. Sur la devanture il y avait des sommes affichées "1025 euros" ou "2150 euros" gagnées ici. C'est un couple qui tient ce lieu, habituellement, la femme est au bar et son mari vend les cigarettes et les jeux à gratter. Ce jour là, ils avaient inversé, ils le font de temps en temps, alors j'ai tenté ma chance mais sans succès.

En septembre j'ai voulu en acheter un troisième, cette fois à Nice, changement de ville peut-être changement de destin … je me suis rendue dans le tabac le plus proche de chez moi. La buraliste, une femme d'une soixantaine d'années m'a longuement fixé après avoir entendu ma demande d'obtenir un Cash, et m'a répondu : "vous avez quel âge-vous ?", elle a pris un homme à témoin "c'est vrai, je ne lui donne pas plus de 16ans franchement" … N'ayant pas ma carte d'identité, je suis donc rentrée chez moi sans Cash.

J'ai attendu deux semaines et j'ai enfin acheté mon troisième ticket avec ma carte d'identité dans mon sac au cas où on me donnerait cette fois-ci 14 ans. En effet on m'a questionné sur mon âge, mais j'ai obtenu mon Cash qui était à nouveau perdant.

La devise du Cash, "plus d'une chance sur quatre de gagner" m'oblige à jouer une dernière fois, et à tout miser sur cet ultime ticket.

J'ai finalement gagné 50 euros.