À propos

Rozenn Veauvy est née en février 1993 alors que soufflait une bise glacée d’hiver...
Aujourd'hui, elle est allée au PMU de la rue d'Avron, celui avec une ambiance bizarre mais où les gens sont sympas. Particulièrement la femme qui vient en début d'après-midi pour acheter ses tickets à gratter. Elle vient avec un caddie de supermarché. Quand elle perd, elle prend son caddie et elle rentre chez elle, en revanche quand elle gagne, elle prend un café et ensuite elle rentre chez elle.

Rozenn Veauvy adopte un style d'écriture que l'on peut qualifier de "saisie de la réalité". Une forme qui se veut directe, qui donne à voir sans médiation. Elle adapte son travail plastique en fonction des récits qu'elle prélève (performance, dessin, installation, édition...). Par son écriture, plus artistique que littéraire, résonne la réalité du quotidien, ses banalités et ses détails faisant images ou spectacle.

Elle est diplômée de l'école des Beaux-Arts de Toulouse (ISDAT) en 2015 et de la Villa Arson en 2017, à la suite de quoi elle est lauréate du prix de la Venet Foundation et du prix de la Jeune Création de la ville de Nice. Elle vit aujourd'hui à Paris et est résidente au 6b à Saint Denis.

La langue médiocre, on comprendra peut-être ce que c’est au juste si l’on se souvient du beau titre que l’artiste Urs Lüthi donna à l’une de ses séries photographiques : The Personnal Dissolves so Easily into the Typical [le personnel dégénère si facilement en typique]. Disons donc que nous parlons en langue médiocre lorsque nous exprimant à titre personnel, nous n’exprimons au contraire que des pensées communes dans des tournures usées à propos de choses sans importance. Le point est qu’il faut une pointe de singularité idiote pour que tout le continent des lieux communs bascule dessus et vienne à la lumière. Mais c’est justement cette stylisation que Rozenn recueille ou restitue dans ses proses : elles exhalent la magnifique poésie du médiocre.

Joseph Mouton

ROZENN VEAUVY, C’EST LA VIE (QUOTIDIENNE) !
« Si vous voulez un bon conseil, lavez moins vos cheveux ! »
[…] La présence de Rozenn Veauvy est partout à l’affut de raconter ce qu’elle a vu ou entendu. Cherche-t-elle à faire de la sorte de la littérature ? Si l’on suit Olivier Cadiot pour qui « la littérature n’est pas à l’endroit de la bouche », probablement pas, mais au contraire de la vacuité supposée de sa parole débondée, c’est un véritable regard sur le « spectaculaire intégré » (comme dit Guy Debord) de notre société que propose Rozenn Veauvy. Entendons-nous bien, puisque le nom de
Debord vient sous ma plume : il ne s’agit pas chez elle d’une « critique de la vie quotidienne » mais d’une saisie de cette réalité faisant souvent images. Ou spectacle. Ces textes, Rozenn Veauvy les lit du reste en public, ou, autofilmée, les dit sur des vidéos témoignages, soulignant ainsi leur portée orale. Au fond, Rozenn Veauvy est une conteuse, ou plutôt une raconteuse. Ce qui est un art à part entière. Le jury du prix de la Venet Foundation ne s’y est pas trompé en lui accordant son prix !

Arnaud Labelle-Rojoux

CV

FORMATION

- 2017 DNSEP, Villa Arson, Nice, France
- 2015 DNAP, ISDAT, Toulouse, France
 

EXPOSITIONS

- 2022 Sur la page, abandonnés vol.4, lancement, exposition, AU LIEU, Paris, France (à venir)

- 2022 Narrations des Ordinaires (3), exposition, curration Adrien Van Melle, Paris, France (à venir)

- 2022 Collection Sans Gêne et responsable, vente Galeries Lafayette Haussmann, Paris, France (septembre 2022)

- 2022 Festival Non Étoile, performance, Tour Orion, Montreuil, France

- 2022 Festival de littérature débordée, table ronde collectif ChôSe et le Krachoir, Université Paris 8, Saint Denis, France

- 2022 Narrations des ordinaires (2), performance, curration Adrien Van Melle, Galerie Laure Roynette, Paris, France

- 2022 Trafic Salon de l'édition Indépendante, lancement «Wunderleaks vol.2», Collectif ChôSe, Marseille, France

- 2021 Comment faire disparaître le travail, performance, Collectif ChôSe, Les Jardiniers, Montrouge, France

- 2021 Grande Forme: Comment faire disparaître le travail, exposition, Glassbox, Paris, France

- 2021 Ma grand-mère s'appelait Gisèle, exposition, collectif Boum, Bruxelles, Belgique

- 2021 023Ч, exposition, Zil, Moscou, Russie

- 2020 Inact Festival des arts mutant, performance, Garage COOP, Strasbourg, France

- 2020 Le sujet est épuisé, workshop, Glassbox, Paris, France

- 2019 Le salon de Mamie, performance, 59 Rivoli, Paris, France
- 2019 PULSE, performance, la Maison des Métallos, Paris, France

- 2018 Hmmm zwip..., exposition duo show, Galerie de la Marine, Nice, France

- 2018 Les Tchatches, performance, Réseau Botoxs, Nice, France

- 2017 Le bruit des choses oubliées, bruits, voix et objets, performance, Librairie A Balzac à Rodin, Paris, France

- 2017 A Great opening «Quand Denis rencontre Philippe», performance, curration Charlie Chine, Chaideny, Le Plessis - Robinson, France
 

PUBLICATION

- 2022 Comète, Cosmic Studios

- 2022, Wunderleaks vol.2, collectif ChôSe

- 2021, Wunderleaks, collectif ChôSe

- 2020, Les Beaux Jours, Editions ZIZIR

- 2020, Sur la page, abandonnés vol.4, Éditions Extensibles

PRIX

- 2017 Prix d'Excellence de l'Université Côte d'Azur

- 2017 Prix de la Venet Foundation

ATELIER

- 2022, «À l'écoute de ce qui se voit, dessiner ce qui s'entend...», ateliers de dessin et d'écritures en direction des enfants dans les accueils de loisirs sur le territoire de Seine Saint-Denis, Le 6b, Saint-Denis, France

STAGE

- 2015 Assistance à la mise en scène, avec Marc Paquien, La Comédie Française, Paris, France