Performance et lecture de deux textes,

Intervention Beaux-Arts de Paris Cergy, 2019

Le couscous

 

Franchement son père c’est un amour, il est trop gentil. Par contre sa mère je peux pas la voir. Une vraie connasse. C’est pour ça que Salim il m’en veut de pas passer chez lui, mais tu vois sa mère elle est insupportable. H24 sur mon dos, elle m’envoie des messages et tout j’te jure. La dernière fois elle m’a invité à manger chez elle. Enfin je te dis «invité» en vrai elle m’a demandé de venir chez elle, genre j’ai pas le choix quoi. Salim il était pas là, il bossait. Heureusement en arrivant j’ai vu qu’il y avait Salia. En fait elle m’avait dit par message que sa mère avait préparé un couscous. Moi je me suis dit « bon bah allez pour un couscous » quoi. Mais quand j’ai vu le truc arriver sur la table ... j’étais trop choquée. En fait elle sait pas du tout faire le couscous ! Non mais attends, depuis quand tu fais un couscous sans légumes ? Là je me suis retrouvée à devoir bouffer de la mauvaise semoule - ouais parce que la semoule était dégueulasse en plus - avec des merguez et du poulet. Enfin je sais pas, quand tu sais pas faire un plat, tu le prépares pas pour des invités quoi, ça me semble une évidence. Donc moi j’avais pas du tout envie de manger ça, forcément la mère de Salim elle me dit « allez ma fille prends-en plus, faut manger t’es toute maigre ». Franchement quand je la regarde toute décrépie je préfère pas qu’elle me donne de conseils. Enfin bref au final elle me sert une assiette comme j’avais jamais vu ça, limite il m’en fal- lait deux pour pas que ça tombe. Par chance je lui ai dit que j’allais prendre à emporter pour chez moi, genre je suis trop pressée, que je devais aller m’occuper de Myriam. Quand je pense que j’ai failli l’amener avec moi. Je te jure je lui laisserai jamais la petite, elle va me la tuer ! Intoxication alimentaire. Je sais pas comment Salim a survécu à ça.

Tu sais ce qui est amusant avec Léopoldine ?

Tu sais ce qui est amusant avec Léopoldine ? C’est que je l’ai rencontrée au Front national. Tu sais dans leur QG. C’était quand Jean-Marie Le Pen avait fait un carton, qu’il les avait presque tous battus sauf à la fin quoi ... Bref, j’ai rencontré Léopoldine là-bas. Et le meilleur dans tout ça c’est qu’elle connaissait déjà ma famille. Tu vois ma grand-tante ? Et bah elle m’en a parlé, elle m’a dit que sa belle famille connaissait ma grand-tante et donc elle, elle voyait qui j’étais. C’est fou quand même quand on y pense. La terre est pas si grande en fait. Mais c’est peut-être aussi parce que j’ai un air de famille avec ma grand-tante, elle avait un air très masculin, au niveau de sa mâchoire surtout. Léopoldine a dû me reconnaître grâce à ça. Parce que ma grand-tante elle avait un visage assez dur tu vois, un visage qu’on n’oublie pas. Elle était pas très gracieuse au niveau du visage, y’a pas à dire. Mais comme ça j’ai des traits très masculins. Ça me donne un certain charme auprès des femmes, tu vois. Tout ça pour dire que j’ai rencontré Léopoldine au Front national, je l’ai raccompagnée après et puis je l’ai rappelée le lendemain. Maintenant on est marié comme tu le sais.

Bon sinon, je voulais te dire que pour ton mari je veux bien t’aider à faire les papiers pour l’enter- rement. C’est pas facile ces moments-là alors ça fait toujours plaisir d’avoir des proches comme ça qui t’aident. Ça te laisse du temps pour toi, pour t’en remettre, pour pleurer aussi. Tu dois pleu- rer en ce moment, non? Je dis ça parce que tu as les yeux un peu bouffis... Je te dis ça comme ça, parce que tu vois pour l’enterrement tu auras l’air vieilli sur les photos. Je le sais parce que ma sœur, quand elle a perdu son mari elle pleurait sans cesse. Donc imagine sa tête à la messe ... elle était pas vraiment à son avantage. C’est dommage quoi. Les enterrements c’est pas tous

les jours, donc quand c’est celui de ton mari ça vaut le coup d’avoir l’air digne. Mais sinon physi- quement tu es radieuse, ça me fait plaisir. Tu vois Louis-Thomas, s’il était pas mort, il aimerait te voir comme ça. Enfin bon, voilà, c’est à peu près tout ce que je voulais te dire. Et puis si tu as un problème avec ton avocate, tu me préviens. Elle a pas l’air terrible alors je t’en trouverai une autre. Tiens, tu veux un peu de ma Badoit ? Ça va te réconforter un peu.